Le Prêt Intergénérationnel : pour résider (très) près de la famille !

Géré par le Fonds du Logement Wallon des familles nombreuses de Wallonie (FLW), le Prêt Intergénérationnel est, il nous semble, encore assez peu connu et pourtant, il peut être une solution très intéressante pour les seniors et leurs familles, en terme d’habitat. Ce prêt peut tout à fait contribuer largement au souhait de la plupart d’entre nous : vivre et vieillir le plus longtemps possible … à la maison !

Ok. On parle de “prêt”, mais qu’en est-il exactement ?

Arrivés à l’âge de la retraite, de la pension, les aînés préfèrent dans la majorité des cas, continuer à occuper leur habitation, et en tout cas résider dans leur quartier, près de leur famille, en contact avec la société.
Même lorsque survient une perte d’autonomie, ils ne souhaitent pas nécessairement intégrer une maison de retraite. Ce n’est pas comme cela qu’ils voyaient le futur … La question d’une alternative éventuelle se pose alors à la famille. Qu’est-il possible d’envisager comme autres solutions ?

Dans ce contexte, le Fonds du Logement wallon a adapté son mécanisme d’aide aux familles. Il leur permet de bénéficier de prêts hypothécaires à taux réduits pour le financement de travaux destinés à l’accueil d’un ou de plusieurs parents âgés d’au moins 60 ans. Les travaux doivent être réalisés au sein du logement familial (aménagement ou création d’un espace spécifique) ou dans un logement de proximité, à aménager ou à créer, sur la propriété (le terrain) des emprunteurs.

Le prêt intergénérationnel, c’est “gagnant – gagnant” au sein même de la famille.

Le Fonds du Logement apporte ainsi sa contribution aux nouveaux besoins  en habitat de la population. Ces nouveaux besoins se développent bien entendu avec la croissance démographique dans notre pays et le nombre grandissant de personnes âgées.
En fait, ce mécanisme avec ce prêt intergénérationnel permet, par sa mise en place de renforcer :

  • les échanges de part et d’autre de services (entre les générations) au sein de la famille. Et ils peuvent être nombreux, chez un comme chez l’autre !
  • la sécurité des aînés au domicile, ainsi qu’une présence des proches ;
  • les contacts et les relations entre grands-parents et petits-enfants.

 

prêt intergénérationnel

Cette solution permet aussi de réaliser de sérieuses économies en matière de charges communes (chauffage, électricité, etc.), et ce n’est pas négligeable face aux hausses des prix prévues pour les années à venir.

Quelles sont les conditions d’octroi liées au prêt intergénérationnel ?

La personne âgée de 60 ans au moins doit être parent de l’emprunteur jusqu’au troisième degré (père, mère,frère, soeur, grand-père, grand-mère, oncle, tante).

Le nombre d’enfants à charge (de moins de 25 ans) et de parents âgés doit être égal à 3 au moins. (soit : 2 enfants + 1 aîné ou 1 enfant + 2 aînés, au minimum)

Après la signature de l’acte de prêt, le parent âgé réside soit dans l’habitation de l’emprunteur soit dans un logement spécifique de proximité situé sur le terrain de la propriété de l’emprunteur.

1ère possibilité : le parent âgé partage le logement familial

Dans ce premier cas, la famille accueille un aîné dans l’habitation occupée par elle.

Le prêt est alors destiné à aménager ou à créer un espace de vie (une chambre par exemple) permettant d’accueillir le parent âgé.

2ème possibilité : le parent âgé occupe un logement de proximité

Dans ce second cas, l’aîné est hébergé dans un logement aménagé ou créé spécifiquement à côté de l’espace familial proprement dit, mais sur l’assiette de la propriété des emprunteurs.

Un logement de proximité est donc un ensemble permettant une vie totalement distincte, pourvu de tous les équipements (cuisine, sanitaire) et autorisant une totale autonomie par rapport au logement de la famille.

Les autres conditions d’octroi sont celles fixées pour les classiques prêts aux familles, à savoir :

– L’emprunteur réside en Belgique et n’est pas plein propriétaire ou usufruitier d’un autre logement. Ses revenus imposables ne peuvent excéder certains plafonds.

– L’immeuble doit être situé en Région wallonne. Sa valeur vénale et son volume ne dépassent pas les limites réglementaires.

Vos avantages :

– LE TAUX D’INTERET est calculé sur base des revenus imposables, du nombre d’enfants à charge de l’emprunteur et de la situation géographique du bien.

– LE MONTANT DU PRET est établi en fonction de la valeur vénale de l’immeuble.

– LE REMBOURSEMENT DU PRET s’effectue mensuellement, sur une durée fixée en fonction du budget du ménage et de l’âge de l’emprunteur.

Quelles sont les garanties exigées pour ce prêt intergénérationnel ?

Le Fonds du Logement exige une double garantie :

  • la couverture du prêt intergénérationnel au moyen d’une assurance décès de type solde restant dû à prime unique, qui peut être avancée par le Fonds,
  • la prise d’une inscription hypothécaire sur le logement.

Vous pouvez joindre le bureau régional des Fonds du Logement Wallon (FLW) pour tout autre renseignement sur le Prêt Intergénérationnel.
Attention ! Ils ne sont accessibles QUE sur rendez-vous.

Consulter et lire d’autres articles sur : l’intergénération.

Consulter d’autres articles sous la rubrique : les aides financières et aides en service.