La coordinatrice de soins à domicile, un maillon indispensable !

Connaissez-vous le métier de Coordinatrice de soins à domicile ?

Saviez-vous que l’intervention d’un centre de coordination à domicile est gratuite !

Quel est le rôle de la coordinatrice de soins à domicile ?

La coordinatrice organise le maintien à domicile de personnes en perte d’autonomie, qu’elles soient toujours à domicile mais en difficulté ou qu’elles souhaitent y rentrer après une hospitalisation, un court séjour en maison de repos, en convalescence, …
En résumé : Aides aux seniors, aides aux personnes handicapées, aides aux personnes en perte d’autonomie.

Comment fait-on appel à vos services ?

C’est très simple, il suffit de nous téléphoner au N° suivant : VAD de Liège : 04/365.80.88
Pour toute autre région de Wallonie ou du Bruxelles, il est préférable de contacter la fédération ACCOORD au Numéro suivant : 081/87 86 07.

 

 

 

Ils vous aiguilleront vers le centre d’aide à domicile le plus proche de chez vous.

Une coordinatrice vous répondra et répondra à toutes les questions que vous pourriez vous poser. Il n’y a aucune obligation de suivi, vous êtes libre de faire appel ou non à ses services.

Quelles sont les personnes qui vous contactent le plus souvent ?

C’est très variable, il s’agit de la personne elle-même, de la famille ou d’un proche, du médecin traitant, de l’assistante sociale, de l’hôpital, …

Quelles sont vos différentes missions ?

Notre mission première consiste à mettre en place, avec l’accord du bénéficiaire et le respect de son libre choix, les services adéquats afin de lui permettre de rester à son domicile dans les meilleures conditions.
Pour ce faire, la coordinatrice va évaluer les besoins et définir le type de services et prestataires appropriés. C’est la coordinatrice qui fera les démarches toujours avec l’accord du bénéficiaire.

Notre 1ière mission est d’informer, à savoir renseigner les personnes sur le coût des services, les éventuels remboursements existants (mutuelle, …). L’objectif étant de prendre en considération la situation du bénéficiaire dans sa globalité tant au niveau de ses besoins et de ses moyens financiers.

Lors de la prise en charge de la demande de coordination, une autre mission surgit: la médiation. Elle consiste à écouter le bénéficiaire et à l’aider si certaines difficultés apparaissent avec l’un ou l’autre service se rendant à domicile. Et ce, en organisant des réunions de suivis au domicile avec les services et/ou prestataires nécessaires.

Quelles personnes font appel à vos services ?

Notre public est assez diversifiée: elle repose en majorité sur des personnes âgées. Mais nous sommes confrontés de plus en plus à des prises en charges “lourdes” telles que: les soins palliatifs, les prises en charge psychiatriques à domicile, les familles monoparentales, le handicap (mental, physique, maladie telles que SLA, AVC, accidentés de la route, …)

Quelles difficultés rencontrez-vous le plus souvent dans l’exercice de votre métier ?

• Le coût parfois élévé de l’aide pour certaines familles,
• L’aménagement du domicile n’est pas toujours réalisable sans gros investissements,
• La méconnaissance de certaines maladie et de leur évolution (spécifique aux maladies psychiatriques),
• Un manque de disponibilité dans les services,
• L’absence d’entourage des personnes à accompagner.

Que faire pour pallier à ses difficultés?

La coordinatrice doit essentiellement faire appel à sa connaissance du réseau et ce, dans le respect du secret professionnel. Elle doit faire preuve d’imagination et fait parfois appel à ses collaborateurs pour trouver une solution.
Il faut parfois « faire et défaire » afin de trouver la meilleure solution.

Malgré cette connaissance du réseau, ce travail de collaboration, le maintien à domicile est parfois difficile voire irréalisable. (état de santé trop déficient, manque de relais familiaux, …)

Que faudrait-il encore améliorer pour une meilleure coordination?

• Intensifier les équipes d’aides familiales, de gardes malades (engager du personnel)
• revoir le coût ou augmenter l’aide financière de certains services. (aides familiales)
• créer de nouvelles sources d’interventions, de remboursements dans l’aide à domicile.

Ces trois points bloquants reflètent la difficulté à répondre à une prise en charge 24h/24.

Que faut-il retenir ?

• L’intervention du service de coordination est gratuit !

• L’anonymat est préservé lors d votre appel téléphonique auprès d’un centre d’aides et de soins à domicile.

• La coordinatrice respecte votre choix.

• Aucune aide n’est mise en place sans l’accord du bénéficiaire.

• Tous les besoins sont pris en compte lors de l’organisation du maintien à domicile y compris les ressources fiancières, familiales, …

• Le travail de coordination des soins à domicile est réalisé en étroite collaboration avec votre médecin traitant. Il est un bon relais dans les prises en charge, mais aussi un collaborateur rassurant pour les personnes en perte d’autonomie.

Source : résumé de l’interview de Mme Julie Wojciak du VAD de liège.
Ecoutez l’interview de mme Julie Wojciak du VAD de Liège de  RCF Radio 93.8 FM.