Et si on essayait la pensée positive …

… c’est trop bon pour la santé !

pensee-positive

Que la pensée positive soit bonne pour la santé paraît être une évidence ! Par contre, comprendre ce que l’on entend réellement derrière cette notion et comment la développer sont d’autres interrogations auxquelles nous allons tenter de répondre.

Quels sont les ingrédients du bonheur ? Que veut dire être « optimiste » ? Peut-on apprendre à être plus positif ? Quels sont les effets de la pensée positive sur le santé et comment agir contre les obstacles rencontrés ?

Comment peut-on expliquer ce qu’est la pensée positive?

C’est une question de point de vue sur soi et les autres. Il s’agit de voir comment chaque humain peut avoir dans sa vie plus de bonheur, de découvertes, de détente dans le quotidien. Comment renforcer les émotions positives ? Martin Seligman, le célèbre chercheur en psychologie et professeur à l’Université de Pennsylvanie, a centré l’essentiel de ses études sur le bonheur. Il a essayé de comprendre ce que les gens heureux font autrement.

Quels sont les ingrédients du bonheur ?

Les fortes émotions positives on leur intérêt mais c’est plutôt l’accumulation de petites expériences positives qui ont un effet durable. Cela n’a rien à voir avec la méthode Couet « Je vais bien, tout va bien ! ». Cela n’aide pas les personnes qui ne vont pas bien. Il ne s’agit pas de refouler les émotions négatives mais plutôt de les traiter autrement. Ces émotions négatives sont intéressantes car elles signalent que quelque chose ne fonctionne pas et que l’on doit changer de cap. Vivre en accord avec soi-même et les autres, développer sa personnalité et exploiter son potentiel pour pouvoir surmonter des tâches difficiles sans crainte : c’est cela l’objectif.

Alors que faire des émotions négatives ?

« Tout malheur porte en lui le germe d’un grand bonheur » (Napoleon Hill)
Notre humeur est comme la météo : variable. On n’y peut parfois pas grand-chose ! Mais il est important de se confronter à nos émotions désagréables pour changer les choses positivement et cela en 3 étapes :
1.Il faut leur accorder de l’attention comme à un bon ami qui nous ouvre son cœur. L’écoute de nos émotions est comme une thérapie mieux que tous les bons conseils.
2.Comprendre le message que veulent nous transmettre ces émotions. Il s’agit principalement de besoins non respectés.
3. Une fois ces besoins identifiés on sait ce qui pourrait nous rendre plus heureux.

Qu’est ce qui caractérise les optimistes ?

Les optimistes peuvent aussi être ébranlés par des coups du sort ou des défaites mais ils vont de l’avant même après un échec. Une vision optimiste est liée aux verbes agir et construire.

Est-ce qu’il est possible d’être plus optimiste ?

>Oui ! La pensée positive ça s’apprend et ça s’entretient. Le cerveau est un système d’apprentissage permanent.

Qu’est-ce qui différencie un optimiste et un pessimiste ?

L’optimiste attribuera ses échecs à des causes éphémères, à un cas isolé dû à des circonstances extérieures. Tandis que le pessimiste attribuera les raisons de ses échecs à des causes permanentes. Il généralisera et se dévalorisera.
Un exemple concret pour mieux comprendre les différences des modes de pensée :
L’optimiste : « J’ai raté cet examen parce que je n’ai pas assez travaillé. Ça ne m’arrivera plus et en plus les questions étaient difficiles.» ;
Le pessimiste : « Je ne suis pas doué pour les études. Rien ne me réussit. Je suis un raté ! »
Donc notre jugement influence notre vision du monde.

Comment exercer concrètement sa pensée positive au quotidien ?

Exemples d’exercices concrets :
– Cherchez d’autres interprétations possibles : essayez de voir les aspects positifs des situations négatives (au moins 2 interprétations positives possibles).
– Notez par écrit vos réussites : tenez un journal de vos réussites (vous aurez vite une liste contre les tendances auto-accusatrices). Chaque jour notez au moins 3 choses que vous avez réussies.
« Emporte dans ta mémoire, pour le reste de ton existence, les choses positives qui ont surgi au milieu des difficultés. Elles seront une preuve de tes capacités et te redonneront confiance devant tous les obstacles.»(Paulo Coelho)

Pourquoi la pensée positive est-elle bonne pour la santé ?

1. Les optimistes ont une meilleure gestion du stress et de la dépression parce qu’ils ont une meilleure estime de soi. Ils ont un meilleur soutien de l’entourage et des conditions de vie plus satisfaisantes
2. Leurs facultés mentales sont mieux préservées. La stimulation de leurs défenses immunitaires est accrue. Ils ont une meilleure tolérance à la douleur.
3. L’optimisme est contagieux. Il motive les autres et il augmente les performances. Il améliore les relations sociales car on est attiré par les personnes positives.
4. Une pensée positive permet de mieux s’adapter aux événements de la vie : Pour l’optimiste une crise est une opportunité de transformation ce qui lui permet d’avoir une meilleure recherche de solutions !
« Une crise est un état productif. Il suffit de lui retirer son arrière-goût de catastrophe. » Max Frisch.

Comment peut-on activer la pensée positive ?

1.Acceptez-vous tel que vous êtes : Arrêtez de vous sous-estimer. L’acceptation de soi passe par la « bienveillance ». Travailler à son estime de soi. Les erreurs font partie de la vie. Elles sont faites pour tirer des leçons. Il faut éviter d’y attacher trop d’importance pour nous empêcher d’agir.
2. Combattez le perfectionnisme excessif : le perfectionniste a des critères excessifs. Dites-vous que parfois 80% de réussite sont largement suffisants.
3. Essayez de mieux vous connaître : Quelles sont vos qualités ? Quelles sont vos compétences ? Quelles sont vos forces et vos talents ? Quelles sont vos valeurs ? Il est alors possible de faire des choix cohérents avec nous-mêmes tout en posant nos limites. Et cela réduit les tensions internes et donc des symptômes liés au stress.
4. Donnez une image positive de vous-même : Dites ce dont vous êtes capables et aiguisez votre regard sur vous-même !
5. Concrétisez vos rêves et désirs : Prenez quelques minutes pour réfléchir aux questions suivantes : Qu’est-ce que je veux ? Qu’est-ce qui m’est vraiment important ? Qu’est-ce que j’aimerais avoir réalisé lorsque, dans 10 ou 20 ans, je ferai un bilan de ma vie ?

Quels sont les obstacles à la pensée positive et comment les repérer ?

1. Nos croyances limitantes : Les empreintes de notre enfance comprenant les facteurs internes (gènes, tempérament, nos valeurs) et les facteurs externes (famille, société,…).
2. Nos prophéties auto-réalisatrices (projections mentales) : Ces croyances qui provoquent ce qu’elles prédisent (exemples : croire qu’on va rater un examen, superstitions,..).
3. Notre langage : Nuancez au lieu de généraliser pour mettre en valeur les améliorations aussi minimes soient-elles !
4. Les influences négatives externes : Les médias : mesurez votre sensibilité et dosez votre exposition ! Méfiez-vous des lamentations des autres : dites « oui » à l’empathie mais « non » à la compassion ! Créez-vous un environnement positif : entourez-vous de personnes positives car leur influence est importante.
5. Les comparaisons ! Comparez ce qui l’est réellement : par exemple, en termes d’efforts fournis.
6. Les stress en général : Faites-vous plaisir le plus souvent possible : sans mauvaise conscience (faites une longue promenade, offrez-vous un massage, allez à un concert, préparez-vous un bon repas, allez prendre un café avec des amis). Faites ce qui vous plaît et vous fait du bien. Vous serez plus équilibré et détendu et il vous sera plus facile de rester optimiste.

En conclusion :

Vivez, profitez, partagez et n’oubliez pas de vous exercer à positiver ! Et surtout n’attendez pas d’être submergé par les obstacles à l’optimisme. Faites appel, en cas de besoin, à un conseiller en développement personnel qui vous accompagnera dans la bonne direction.
« La plus grande découverte de notre génération a été de s’apercevoir qu’un homme peut changer sa vie en modifiant sa façon de penser. » (Williams James)

emission A votre santé- radio RCF liège 93.8 FM

emission A votre santé- radio RCF liège 93.8 FM

 

Ecoutez-nous sur Rcf 93.8 FM ce lundi 17 octobre à 11 h00 !

 

 

Joëlle ILAND
Conseillère en développement personnel
Accompagnement individuel & formations
Licenciée en Anthropologie & Licenciée en Gestion du Développement (ULG)

12, Place de l’Eglise
B-4432 Xhendremael
Tel: +32 4 246 97 18
Mobile: +32 495 88 82 13
Mail: joelle.iland@gmail.com

Site internet: http://www.joelleiland.net