Avec l’âge, votre audition peut baisser.

L’audition :

Commençons par un petit test sur le situation actuelle de votre audition :

  • Entendez-vous la sonnerie de votre téléphone quand vous êtes dans une autre pièce ?
  • Comprenez-vous toujours bien votre interlocuteur au téléphone ?
  • Comprenez-vous sans peine les différents mots d’une chanson connue qui passe à la radio ?
  • Entendez-vous le “Tic-Tac” des aiguilles de votre montre, de votre réveil ?
  • Entendez-vous l’eau bouillir lorsque vous êtes dans votre cuisine ?
  • Suivez-vous facilement une conversation dans une pièces où plusieurs personnes parlent ?
  • Avez-vous déjà fait un test de l’audition après 40 ans ?

audition bienchezvous

Losque l’on vieillit, l’acuité auditive baisse.

Cet état, appelé “presbyacousie”, continue souvent à s’altèrer graduellement et peut au début passer inaperçu. Pourtant, il s’agit de la déficience sensorielle la plus fréquente chez les seniors de 65 ans et plus, puisqu’elle touche plus de 30% d’entre elles. La perte auditive crée des difficultés de communication et peut pousser à l’isolement de votre famille, de vos amis, etc.

Ce problème joue immanquablement sur votre vie sociale et peut avoir des conséquences sur vos activités.

La presbyacousie

 perte d'audition

Elle se manifeste par une atteinte de la perception des sons aigus, une gêne dans le bruit, et une mauvaise perception de certaines consonnes comme : le “s”, “ch” et “f”. Cela signifie que vous entendez mais que vous pouvez avoir du mal à comprendre. Les mots perdent de leur clarté et se confondent. Le passage du son au “sens” est donc compromis.

Des modifications de l’oreille moyenne (partie : tympan & osselets) et une diminution de la densité des osselets due à l’ostéoporose peuvent provoquer des bourdonnements ou des sifflements appelés “acouphènes”
Et parfois des vertiges, liés au vieillissement de l’oreille interne risquent d’apparaître et mettre en danger votre sécurité !

Si les pertes auditives sont malheureusement irréversibles, elles peuvent être corrigées par des prothèses de plus en plus discrètes, confortables et efficaces.
Il est important de passer une audiométrie tous les 2 ans, à partir de 65 ans auprès d’un médecin ORL. Certains centres auditifs proposent de contrôler GRATUITEMENT votre audition. Renseignez-vous sans hésiter !

conseils audition seniors

Quel appareillage auditif choisir ?

Il existe de nombreuses formes et divers degrés de surdité. Il existe donc de nombreuses solutions d’aides auditives.

Des spécialistes pourront vous conseiller sur la solution de correction la mieux adaptée à vos besoins auditifs et à votre mode de vie. Ces dernières années, la technologie dans ce secteur a beaucoup évolué. On arrive aujourd’hui a une excellente reproduction des sons.

Voici les aides auditives les plus courantes :

  • les contours d’oreille sont la solution la plus courante. Ils se positionnent derrière le pavillon de l’oreille et sont donc un peu plus visibles. Toutefois, ils conviennent aux surdités légères et profondes. (Fig. 1 et position 1)
  • l’intra-conduit se place à l’intérieur du conduit auditif. Il est beaucoup plus discret et permet de corriger des surdités faibles et moyennes. (Fig. 2 et position 2)
  • l’intra-conque se pose dans la conque du pavillon de l’oreille. Il est préconisé dans les cas de surdités moyennes et sévères. (Fig. 3 et position )
audition des seniors

positionnement appareil auditif

La perte d’audition est donc souvent associée à la vieillesse. Mais elle peut aussi être due à des facteurs comme l’hérédité, certaines maladies et infections, ou l’exposition trop longue à des sons excessivement forts … dans le cadre du travail par exemple.

Intervention de l’INAMI

Toute personne a droit au remboursement d’un appareil de correction de l’audition via son assurance mutuelle, s’il souffre d’une perte auditive d’au moins 40 dB pour l’oreille à appareiller. Seuls les appareils auditifs numériques sont remboursés. C’est pourquoi le remboursement pour ces appareils a augmenté de 22% en juillet 2008.

Le renouvellement est possible tous les 3 ans pour les moins de 18 ans, et tous les 5 ans pour les adultes. L’appareil peut aussi être à nouveau remboursé lorsqu’une aggravation de 20 dB est constatée.

Rôle de votre mutuelle

Votre affiliation à une mutualité vous donne le droit d’essayer un appareil auditif gratuitement et sans engagement d’achat chez un audioprothésiste agréé par l’INAMI à condition d’avoir une prescription complétée par un médecin ORL.
Les mutuelles interviennent dans l’achat d’un appareil auditif à concurrence de 639,86 € pour une adaptation monophonique (1 seule oreille appareillée) et 1266,52 € pour une adaptation stéréophonique (les 2 oreilles appareillées). Pour ce faire vous devez demander l’accord préalable de votre médecin ORL et du médecin conseil de votre mutualité. En général, les audioprothésiste et les centres de l’audition (magasins) prennent en charge toutes les démarches administratives auprès des mutuelles pour que vous puissiez bénéficier de ce remboursement.

Sur ce site, vous trouverez la liste de tous les appareils de correction de l’audition agréés par l’INAMI. (Dernière mise à jour au 10/09/2012)

A bon entendeur, … !