Comprendre et mieux vivre notre rapport à la nourriture ?

se nourrir

Et si on examinait notre rapport à la nourriture : « Je mange donc je suis.. . »

Qu’entend-on par manger consciemment ?

« Manger consciemment c’est faire confiance à son corps, à ses mécanismes de régulation.
Intuitivement, nous savons ce qui est bon pour nous, si nous savons nous mettre à l’écoute. »
S’alimenter sollicite notre corps, notre coeur et notre esprit. Et cela à chacune des étapes de l’acte
de manger et de boire : le choix des aliments, leur préparation, leur consommation. Tous nos
sens sont mis à contribution. Manger consciemment fait place à la curiosité et à une attitude
ludique dans l’observation de nos réactions aux aliments et aux signaux de satiété.

Comment peut-on expliquer ce qu’est la faim ?

En fait il n’y a pas une seule faim mais on peut en trouver plusieurs liées à nos sens et aussi à
d’autres aspects importants. On peut par exemple essayer d’évaluer l’intensité de notre faim sur
une échelle de zéro à dix ?

Ne sommes-nous pas trop auto-critique concernant notre rapport à la nourriture ?

Si d’ailleurs, il est important de repérer notre auto-critique sur ce que nous disons de nous même
par rapport à notre image, notre corps. Comment retourner cette énergie négative en énergie
positive et bienveillante envers nous ? C’est là l’intérêt d’être plus conscient de notre façon de
nous nourrir.

De quoi dépend notre envie de manger ?

S’alimenter est vital et fondamental.
Notre milieu nous a transmis des habitudes liées à l’alimentation et à la nourriture.
Dans le ventre de notre mère nous nous nourrissons déjà. Bébé, on nous nourrit. Enfant, on
apprend à se nourrir. Adolescent on prend des habitudes et adulte on est seul maître de nos choix
de nourriture.
Nos conditionnements par rapport à la nourriture proviennent de notre éducation, de notre enfance, de la
façon dont nous vivions les repas, les habitudes familiales, les contextes. Les observer c’est déjà
un premier pas.
La sensation de faim peut avoir plusieurs causes : je n’ai pas mangé depuis 2 jours, je suis
fatigué/anxieux, je me sens seul, …
La faim la plus fondamentale est de nature physiologique. On l’appelle aussi la « faim cellulaire ».
Notre corps demande à être nourri. Nos réserves d’énergie sont basses, nos cellules exigent du
carburant pour continuer à nous garder au chaud et en vie.
Une suggestion : Envie de manger ? Prendre un temps pour observer avant de passer à l’acte ou
non de manger.

Comment satisfaire la faim des yeux ?

La faim des yeux est puissante et elle est d’ailleurs utilisée par les spécialistes de la publicité. C’est
la beauté qui satisfait la faim des yeux.
Nous pouvons prendre le temps de regarder les aliments dans notre assiette : couleur, forme,
texture et disposition et préparer une belle table même si nous sommes seul !

Quel rôle a notre odorat ?

Les odeurs ont un effet primaire et puissant sur l’inconscient. Le sens de l’odorat a eu une
importance vitale pour nos ancêtres. De leur sensibilité olfactive dépendait leur capacité à trouver
de la nourriture mais aussi d’identifier les aliments bons à manger, d’éviter les aliments avariés. Ce
qui satisfait la faim du nez ce sont les parfums.

Quels rôles ont nos sensations dans la bouche ?

Ce qui satisfait la faim de la bouche ce sont les sensations. La bouche est l’organe de pur désir. La
bouche désire aussi de la variété, dans les saveurs et dans les textures pour ne pas tomber dans
l’ennui. La mastication compte pour beaucoup dans la satisfaction de la faim de la bouche.

Comment se manifeste la faim de l’estomac ?

Par exemple la sensation de vide dans le ventre qui demande à être rempli, un resserrement, …
Ces sensations sont peut-être désagréables, très utiles du point de vue de l’évolution.
Mais les signaux de la faim de l’estomac peuvent nous induire en erreur. Lors, par exemple, de
l’anxiété qui peut provoquer des gargouillements et tiraillements de l’estomac. Évaluer les
sensations de l’estomac n’est pas aisé. Il y a un lien entre cette faim et nos émotions : colère, peur,
bonheur, … Pendant le repas, il s’agira de vérifier régulièrement l’état de notre estomac pour
reconnaître le moment où il est juste bien rempli.

Pourquoi est il important de ralentir pour manger et comment faire ?

Nous avons l’habitude de manger très rapidement, en marchant, au volant, …
Manger lentement a beaucoup d’avantages. Cela procure beaucoup plus de satisfaction.
– Apprendre à repérer quand notre estomac est satisfait et repérer les signaux de satiété.
–  Faire des pauses, regarder, humer, savourer.
– Pratiquer le fletchérisme : mastiquer chaque bouchée de 15 à 30 fois.
– Déposer les couverts entre chaque bouchée.
– Manger de la main non dominante, Manger avec des baguettes chinoises.

Quelle est alors la véritable faim ?

Il s’agit de cette conscience instinctive qui nous aide à déterminer les aliments et les quantités dont
notre corps à besoin. Au fur et à mesure de l’éducation, une multitude d’autres voix nous a dicté la
« bonne » façon de manger. Et parfois les messages reçus étaient contradictoires.
Ce qui satisfait la faim des cellules, ce sont les éléments essentiels :
eau/sel/protéines/gras/glucides/minéraux/vitamines/oligoéléments comme le fer et le zinc.

Quel est le rôle de notre mental dans la façon de s’alimenter ?

La faim de l’esprit a son origine dans nos pensées (Je devrais/je ne devrais pas/ceci est bon pour
la santé / est mauvais pour la santé / Je mérite,…). Elle est influencée par l’éducation reçue, les
régimes, les informations médicales,…
Pourtant remarquons le caractère éphémère des ces « vérités » qui changent au gré des nouvelles
études.

Et nos émotions alors ?

Remplir l’estomac ne pourra jamais combler le vide émotionnel. Ce qui peut nous nourrir
émotionnellement c’est par exemple une intimité partagée.

Conclusion :

Être plus attentif à soi dans le moment présent nous permet aussi de mieux comprendre notre
rapport à la nourriture. Comprendre permet peut-être de pouvoir amorcer certains changements
pour mieux vivre avec soi. Manger est une activité vitale et centrale de notre existence. C’est
donc une manière de mieux se connaître et d’améliorer son estime de soi.

Joëlle ILAND
Conseil en développement personnel
Accompagnement individuel & formations
Licenciée en Anthropologie  & Licenciée en Gestion du Développement (ULG)
N° d’entreprise : 0650.582.859 / TVA : BE 0650.582.859
12, Place de l’Eglise
B-4432 Xhendremael

Réécoute notre interview sur RCF radio 93.8 FM ci-dessous:

emission A votre santé- radio RCF liège 93.8 FM

emission A votre santé- radio RCF liège 93.8 FM